Alexanne Laplante

Ma rétrospective 2023

L'année qui vient de passer n'a pas été de tout repos de mon côté, mais extrêmement enrichissante professionnellement et personnellement. Retour sur 2023, l'année où je suis redevenue pigiste à temps plein!

Hiver

D’abord, janvier a marqué pour moi moi mon retour au travail après un congé de maternité de 7 mois (papa a pris le relais à la maison pour les 5 mois restants, de janvier à mai). Depuis environ 3 ans, je délaissais la pige pour mon concentrer sur mon travail de salariée, et à mon retour de congé, je me suis bien aperçue que ce poste ne me convenait plus. J’avais un bébé de 6 mois à la maison, j’allaitais encore à temps plein, et, à ma grande surprise (!), un bébé de 6 mois, ça ne fait pas encore ses nuits… En tout cas, pas chez nous! Même si mon ancien employeur m’offrait une grande flexibilité, j’avais beaucoup moins d’heures à consacrer à mon travail. Je devais trouver une façon de travailler moins d’heures et faire autant d’argent.

C’est là que j’ai décidé de dépoussiérer mon statut de travailleuse autonome. J’ai mis de l’ordre dans mes processus, j’ai refait mon site Web, mis mon portfolio à jour et créé un compte Instagram. En un rien de temps, j’avais rebâti ma banque de clients et j’ai rempli mes semaines!

 

Printemps

En avril, j’ai décidé de prendre un congé de 3 semaines pour m’envoler avec ma petite famille au Maroc. Ayant toujours été une grande voyageuse, inutile de préciser que l’arrivée d’un bébé m’a ralenti un petit peu côté voyage. J’avais besoin de renouer avec l’aventure et être dépaysée un petit peu, j’avais envie de rembarquer sur une planche de surf et de découvrir une nouvelle culture. Et je n’ai pas été déçue! Notre séjour a eu son lot d’ajustements et d’imprévus, voyager outremer avec un bébé de 9 mois, c’est tout l’inverse que de voyager toute seule avec un sac à dos. Une petite pause qui a fait du bien.

En attendant le coucher de soleil à Essaouira, au Maroc

Été

En mai, ça se corse un petit peu … Mon conjoint est retourné au travail après un 5 mois de congé de paternité, et, comme des milliers d’autres parents au Québec, nous n’avions toujours pas trouvé de garderie pour notre poupon. On a trouvé une superbe garderie en milieu familial, mais à partir de septembre seulement. Donc tout l’été, j’ai jonglé avec des horaires de travail presque aléatoires et des longues heures de soirs. Par chance, j’ai des client(e)s formidables et des parents/beaux-parents tout près, donc on a réussi à passer au travers d’un été un peu éclectique. Avec du recul, je suis très reconnaissante du temps de qualité passé avec ma fille, j’avais presque toutes mes journées consacrées à elle! Nous avons cultivé beaucoup (trop) de légumes dans un jardin (trop) ambitieux, pris de longues marches en poussette et passé plusieurs après-midi à simplement passer du temps ensemble, tout doucement.

Un été tout doux et en toute simplicité

Automne

Depuis l’automne, le rythme de vie et de travail reprend une allure plus régulière. Nous nous sommes bien adaptés à nos horaires de travail plus réguliers et à (ENFIN) nos nuits complètes. Je suis très reconnaissante que des circonstances professionnelles m’ont ramené du côté de pigiste à temps plein. Je crois sincèrement que d’être ma propre patronne est la meilleure façon pour moi de m’épanouir professionnellement et financièrement tout en gardant un équilibre sain avec ma vie familiale.

J’ai hâte de voir où cela me mènera l’an prochain, vivement 2024!

Mon année 2023 en chiffres

0
sites Web mis en ligne
0
nouveaux clients
en soutien ponctuel
0
nouveaux clients
en maintenance de site Web

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *